Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 08:18

 

Les Dimanches du Festival

 

Récital

CHOPIN l'intemporel 

 

par Cécile Chanu

et Vanessa Sanfilippo

 

    Dimanche 1er mai 2011 à 17 heures

Eglise Saint-Etienne

Claye-Souilly

 

Entrée 8 euros (gratuit pour les moins de 12 ans)

 

Compositeur privilégié des pianistes d'aujourd'hui, Frédéric Chopin est une figure emblématique du romantisme, dont la diversité des œuvres trouve sa source tout autant dans l'héritage des grands maîtres classiques que dans l'imagination aventureuse de son époque.

Cécile Chanu et Vanessa Sanfilippo mettent en lumière la richesse sonore de son univers. Que ce soit dans des formes minimalistes ou beaucoup plus développées, Chopin se livre sans retenue et nous dévoile son âme

 

 

Affiche du concert    

affiche Chopin l-intemporel 2 01

  Affiche réalisée par Cécile Chanu

 

----------------- 

 

Programme

 

Vanessa Sanfilippo

Préludes op. 28

 

Cécile Chanu

Mazurka en la mineur op. 17 n°4

Mazurka en sol mineur op. 67 n°4

Valse en ré b majeur op. 64 n°1

Valse en do dièse mineur op. 64 n°2

Fantaisie-Impromptu

en do dièse mineur op. 66

Nocturne en do dièse mineur op. 27 n°1

2ème ballade en fa majeur op. 38

Berceuse en ré b majeur op. 57

 

Cécile Chanu      

Après des études musicales dans le BLOG-3-1536_modifi--1-copie-1.jpgConservatoire du 6ème arrondissement de la Ville de Paris, où elle obtient ses 1ers prix de piano, musique de chambre et formation musicale, Cécile Chanu intègre l'Ecole Normale de Musique de Paris.

Elle y complète sa formation en analyse, harmonie, histoire de la musique et reçoit les conseils avisés de ses professeurs, Serge Petitgirard et Victoria Melki, héritiers du grand pédagogue Alfred Cortot. Elle y obtient le Diplôme D'Enseignement.

Elle poursuit ensuite un cursus de perfectionnement sur la gestuelle pianistique au Centre International de Piano, fondé par Marie-Christine Calvet, qui approfondit des recherches sur la technique du grand maître argentin, Vincenzo Scaramuzza.

Titulaire du Diplôme d'Etat de professeur de piano, elle enseigne au Conservatoire municipal de Claye-Souilly.

Engagée dans une dynamique de transmission, elle amène l'univers de la musique classique à portée de tous par la réalisation de spectacles musicaux.

Puisant ses sources dans la littérature et les arts visuels, elle crée en 2009 "Chopin et George Sand, les amants maudits" puis "Schumann, le poète parle" en 2010.

Sa carrière de pianiste se partage entre concerts en soliste, musique de chambre,et accompagnements de chanteurs.

Depuis septembre 2009, elle est l'accompagnatrice du Chœur "Odyssées" avec lequel elle donne de nombreux concerts en France et à l'étranger (Chine, Italie, Chypre).

Curieuse de tous les répertoires, elle participe régulièrement aux concerts de musique contemporaine de l'association Musica Temporalia : "Hommage à Gyorgy Kurtag" (2008), Concert à 44 pianos(2009), "Satie, Cage et la Danse" (2010).

Passionnée par les rencontres artistiques diverses, elle est l'accompagnatrice des "Rencontres de Violoncelles de Questembert" qui ont lieu chaque année en août dans le Morbihan.

Cécile Chanu sera à l'affiche du Théâtre de l'Ile St Louis Paul Rey (Paris 2ème) en juin 2011 dans le spectacle "Chopin George Sand, regards croisés"

 

 

Vanessa Sanfilippo  

Vanessa Sanfilippo commence ses étudeBLOG-3-1348_modifi--1.jpgs au CRR de Saint-Maur-des-Fossés et obtient cinq premiers prix (piano, musique de chambre, analyse, culture musicale, lecture-déchiffrage) tout en se formant en pédagogie (DE de piano)

Lors de ses études elle travaille auprès de personnalités telles que Pierre Barbizet, Catherine Collard, Edson Elias.

Elle se perfectionne en technique d’accompagnement et obtient le DESS de formation à l’Art du Récital à la Sorbonne Nouvelle Paris3. Elle participe à cette occasion à des master-class notamment avec Rachel Yakar et François Leroux.

Elle se spécialise en improvisation non idiomatique (Alain Savouret, Rainer Boesch, Alex Grillo, Mathieu Fèvre) et parallèlement obtient son diplôme de Théâtre Musical de la Haute Ecole des Arts de Bern (Georges Aperghis, Françoise Rivalland).

Elle a enseigné aux Conservatoires de Saint-Maur-des-Fossés, Limeil-Brévannes, Saint-Thibault des Vignes, Claye-Souilly, en remplacement aux Conservatoires de Chartres, Issy-les-Moulineaux, Créteil, Lagny-sur-Marne, Le Perreux, Vincennes.

Elle est actuellement en poste au CRD de La Roche-sur-Yon.

Elle poursuit sa carrière de pianiste soliste.

En 2011 avec la Rhapsodie in blue de Gershwin, un Concert Hommage à Edson Elias à la salle Cortot, avec Musica Temporalia au Centre Culturel Jean Cocteau (Les Lilas), aux Murten Classics de Morat (Offen für Neues), dans les Centres Culturels de Saint-Thibault des Vignes et de Lagny-sur-Marne.

Elle se produit également au sein d’ensembles (Futurs Musiques) et de compagnies (Art.Com) et donne des concerts au CRD de Créteil, Concert Jeunes Talents au CRD d’Issy-les-Moulineaux, Komish Oper de Berlin, à la Dampfcentral de Bern, à l’Opéra de Montpellier, au Studio-Théâtre de la Comédie Française, lors du Concert à 44 pianos (Musica Temporalia).

En 2011, elle a participé aux Folles journées en région, en trio et en deux pianos (Brahms)

Elle enregistre pour l’Atelier du chanteur avec Stefane Goldet.

 

 

 Frédéric Chopin

Photo-Chopin-2-copie-1.jpgFrédéric Françis Chopin est né le 1er mars 1810 à Zelazowa Wola, près de Varsovie (Pologne). A l' âge de six ans, Frédéric commence à prendre des leçons de piano auprès d'un professeur tchèque. Enfant prodige, très doué pour l'improvisation, il se produit très tôt en public, s'essaye à la composition. Une polonaise en sol mineur est éditée en 1817 et les critiques sont très favorables. Il ne tarde pas à devenir célèbre et se fait connaître en interprétant ses propres oeuvres.

En 1822, Zywny, son professeur, n'a plus rien à lui apprendre. Il fréquente le lycée de 1823 à 1826 et peut s'inscrire au Conservatoire. Il commence à prendre des leçons de contrepoint auprès de Josef Elsner, Directeur du Conservatoire. Au cours d'un séjour à Berlin, il croise Mendelssohn (né en 1809) sans oser s'adresser à lui. En 1829, il se rend à Vienne pour la publication de quelques-unes de ses oeuvres. Il y donne un concert qui aura un succès très chaleureux. Il gagne Varsovie et compose son premier concerto pour piano en fa mineur (qui porte le n°2). A Varsovie, il sera très impressionné et marqué par la virtuosité de Paganini.

En 1829, Chopin quitte la Pologne. Il fait un court voyage à Vienne et fait la connaissance de Kreutzer, violoniste ami de Beethoven. Un concert organisé le 11 août obtient un succès retentissant. Dès ce concert décisif, Chopin se distingue par sa façon particulière de jouer. Sa sonorité est délicate; elle n'impressionne ni par sa force ni par les déchaînements mais plutôt par ses nuances et ses contrastes. Après avoir visité Dresde et Breslau, il retourne à Varsovie. En 1830, il repart pour Vienne. Il ne pourra donner que deux concerts durant ce séjour qui n'auront, d'ailleurs, qu'un succès d'estime. Néanmoins, il compose sans relâche essentiellement pour le piano. Chopin quitte alors Vienne pour Londres (via Paris).

L'insurrection de la Pologne contre les Russes prend une tournure catastrophique. La répression de l'insurrection polonaise lui inspire l'Etude en ut mineur n°12 dite "La révolutionnaire". Il arrive à Paris en septembre 1831. Chopin fait la connaissance de nombreuses personnalités : Pleyel, Liszt, Mendelssohn, Kalkbrenner... Il y fait ses débuts en concert le 26 février 1832. C'est le triomphe. Il ne tarde pas à devenir le professeur de piano le plus sollicité de Paris.

Chopin se consacre beaucoup à la composition. Chaque concert est pour lui supplice et angoisse. Sa santé est fragile. Au retour d’un voyage à Leipzig en 1835, il crache du sang et est dans un état d'extrême fatigue. Désormais, il souffre de toux chronique.

Photo-george-sand.jpgEn 1836, chez Liszt, Chopin est présenté à Georges Sand. Une liaison de dix ans, s’établit. Chopin est atteint de turberculose. La maladie de Chopin s'aggrave. Le 26 avril 1841, il donne encore un grand concert chez Pleyel mais la vie du couple se dégrade. Ces années sont décisives pour la carrière de Chopin. Il compose nombre de chefs d'oeuvre : Fantaisie en fa majeur (1841), Ballade en la bémol majeur (1841), Tarantelle (1841), Berceuse (1843), Sonate en si mineur (1844), la Barcarolle (1846)... En juillet 1847, c'est la rupture par lettre de Georges Sand. L'état du musicien, dépressif, ne cesse d'empirer. En 1847, il compose très peu : 3 valses op.64, La terre promise, rien en 1848 et en 1849 seulement ses mazurkas op.67 n°2 et op.68 n°4.

Il fait encore une tournée en Angleterre en 1848. Il se produit en concert à Londres, Manchester, Birmingham, Edimbourg. Il rentre à Paris le 23 novembre 1848. Après une légère rémission de sa maladie de quelques mois, sa soeur Louise vient à Paris pour le soigner mais il est trop tard. Il meurt place Vendôme à Paris le 17 octobre 1849. Ses funérailles ont lieu à l'église de la Madeleine. Selon ses volontés, le Requiem de Mozart sera interprété intégralement. Il est inhumé depuis au cimetière du père Lachaise.

Chopin n'a pratiquement écrit que des pièces pour piano très caractéristiques (mazurkas, polonaises, valses, études, préludes, nocturnes, ballades, etc.). Le folklore polonais est omniprésent et déterminant dans son oeuvre. Son style procède également du caractère brillant de la musique de piano préromantique (Hummel, Field) et de la tradition classique (Mozart). Son oeuvre a exercé une influence considérable sur presque tous les compositeurs du XIXe au début du XXe siècle.



Pour plus d'informations sur Frédéric Chopin,

cliquez sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Chopin

 

Voir le compte-rendu et des photos du concert en cliquant ICI

 

    Nous vous conseillons de retourner sur la page "Dernières Nouvelles"

en cliquant ICI 

     

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Caspar
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pierre Caspar
  • Le blog de Pierre Caspar
  • : Le Festival de Musique de Claye-Souilly (Région parisienne) reçoit des choeurs, orchestres, ensembles musicaux du monde entier. Le Choeur de Claye-Souilly a fait des tournées en Europe, aux U.S.A., au Canada, en Chine etc
  • Contact

Recherche